Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter


Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Philippe Pouletty (Visitez le site internet twitter de Philippe Pouletty) s'est engagé sur le marché de la dermocosmétique courant 2011 en concevant Pilosciences. Cet établissement a été liquidé courant 2015 au même titre que Cytomics, une enseigne affectée aux médicaments antimycosiques. Altimmune se joint au fonds de placement dirigé par le chercheur courant 2007 et fusionne ensuite avec Pharmathène US. Inscrit au New York Stock Exchange (NYSE), l'établissement s'impose comme un expert dans la création d’immunopotentialisateurs dédiés aux vaccins et aux substances soignant les infections. À travers l’entreprise Myopowers, Philippe Pouletty ainsi que les consultants de Truffle Capital allouent des financements à des solutions efficaces afin d'améliorer les conditions de vie des personnes endurant des soucis d’incontinence urinaire d'effort sévère.

Premières réalisations dans son rôle de businessman

Important protagoniste dans l'univers de la greffe d’organes, SangSat a élaboré et distribué une substance antirejet véritablement performante, la Thyloglobuline. Ce produit novateur se trouve être cédé à la société Genzyme dans les années 1990. Philippe Pouletty a bâti la société se focalisant sur la biotechnologie RedCell Inc. en s'appuyant sur des brevets inscrits à titre individuel. Renommée Conjuchem Inc., elle entre en bourse au Canada en 2000. Cotée au Nasdaq dès 1993, SangSat Inc. a été conçue par Philippe Pouletty grâce à de nombreux brevets enregistrés à son nom. Cet établissement institué en 1988 est un expert en transplantation d’organes.

Soutenu par ses inventions dans l'univers de la biologie moléculaire présentées de 1986 à 1988, Philippe Pouletty a pu rejoindre la Stanford University Invention Hall of Fame. D'autre part, l'ancien interne siège à la société française d’immunologie depuis1982. Entre 2001 et 2009, le chercheur a été directeur de l’association française des businessmans opérant dans le domaine de la biotechnologie, France Biotech. L'homme d'affaires a été désigné pour quatre mandats successifs étant donné sa passion remarquable pour ce domaine. Auprès de l’association européenne des hommes d'affaires se concentrant sur la biotechnologie, le businessman se révèle capable de promouvoir davantage les startups avant-gardistes. L'administrateur de Truffle Capital a de ce fait accepté les fonctions de vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. À travers diverses coopérations, Philippe Pouletty révèle son investissement personnel au profit de la recherche scientifique et de l’innovation. Entre 2005 et 2010, l'homme d'affaires s'est notamment joint au directeur de Microsoft en vue d’épauler les jeunes pousses novatrices à l'échelle internationale.

Les établissements notables aidés par Truffle Capital

Fondée en 2014, l'enseigne Diaccurate s’attelle à élaborer un nouveau genre de substances pour soigner les personnes atteintes du SIDA. Cette enseigne spécialisée en biotechnologie s'avère issue d'une collaboration entre l’Institut Pasteur et le fonds de capital-risque administré par Philippe Pouletty. De temps en temps, Truffle Capital fait fusionner plusieurs établissements de son fonds de capital-risque pour pouvoir dynamiser le développement de ses nombreux projets. Abivax a notamment absorbé Wittycell ainsi que Splicos pour pouvoir faciliter l'élaboration de vaccins et d’immunopotentialisateurs. Philippe Pouletty a entre autres marqué les esprits grâce aux résultats de la société française Carmat en matière de cœurs artificiels. En raison du talent d’investisseur du chercheur, la société s'avère cotée en bourse depuis 2010.

Grâce à son expertise en biologie moléculaire, Philippe Pouletty s'impose comme un membre actif de l’équipe de recherche de l’université de Stanford spécialisée dans cette discipline entre 1986 et 1988. Ainsi, l'ancien interne des hôpitaux de Paris se fait en peu de temps remarquer au sein de cette institution. De 1981 à 1984, l'étudiant a fait son internat à Paris. Se focalisant principalement sur l'immunologie et l'hématologie, l'interne travaille auprès de divers hôpitaux de la métropole. Au cours de son séjour en région parisienne, Philippe Pouletty obtient une aide financière de l’INSERM pour ses recherches en immunologie. L'étudiant a réellement eu l'occasion d'explorer en profondeur ce domaine au sein de l’hôpital Saint-Louis. L'étudiant s'est inscrit à un programme sur l'immunologie et la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en dehors de son travail hospitalier. En 1984, l'étudiant sort ainsi major du grand cours d’immunologie générale.